recherche
Editions Vie Chrétienne
Ensemble, chercheurs de Dieu,
présents au monde

Contempler et agir

Contempler

Danielle Eon

La contemplation est une attitude chrétienne par excellence, qui nous dispose à accueillir la présence divine. Dans la spiritualité ignatienne, cette expérience sollicite les cinq sens, elle s’appuie sur la méditation de la Parole biblique et la relecture de vie. Premier volet d’une série de trois articles, par sœur Danielle Eon, sur « Contempler, discerner, agir ».

Agir

Danielle Eon

Dans les numéros précédents, deux verbes porteurs d’enjeux pour notre croissance humaine et spirituelle ont arrêté notre attention : contempler et discerner. « Agir » est le dernier de cette dynamique de la vie chrétienne. Il est le point d’aboutissement des deux premiers et éclaire la dimension apostolique de nos existences.

La « Contemplation pour parvenir à l’Amour » et son actualité

Olivier de Framond

L’ad Amorem ou « Contemplation pour parvenir à l’Amour » est un texte tardivement ajouté aux Exercices par Ignace de Loyola et vient après la retraite de quatre semaines. C’est une oraison qui évoque et renouvelle le « Principe et fondement » en proposant de l’accomplir de tout son être... Olivier de Framond s.j. en donne quelques clefs.

Un grand élan pour servir

Paul LEGAVRE

Le service est au coeur de la démarche dans laquelle saint Ignace nous entraîne. Quelle conception Ignace avait-il du service ? Quelle place le service tient-il dansles Exercices spirituels ? Parcourir avec Paul Legavre s.j. quelques textes ignatiens permet de percevoir la mystique de service dont a vécu Ignace et qu’il ne cesse de nous transmettre.

Le magis : un « davantage » plus qu’une performance

Jacques FEDRY

En latin magis, signifie « davantage, plus ». On le retrouve souvent dans les Exer- cices spirituels, à plusieurs moments-clé. Il exprime le dynamisme de l’amour, la passion d’un être qui veut répondre à l’amour reçu par un amour rendu, vécu dans le service, toujours « davantage », toujours mieux. Un davantage qui ne se réalise qu’en compagnonnage.

La bienveillance : « il faut présupposer… »

Jean-Paul LAMY

Dans cette période où la pandémie nous a fait réaliser l’importance de la relation à l’autre, le présupposé de la bienveillance qui ouvre les Exercices spirituels prend un relief nouveau et peut guider notre conduite aujourd’hui. Jean-Paul Lamy s.j. nous explique ce qu’il signifie et ce qu’il implique pour la vie chrétienne.

Evangélisé par les détenus

Dominique

En devenant aumônier de prison, suite à un appel, Dominique découvre un chemin, au début inattendu pour lui, qui est devenu source d’une grande joie. Celui de se laisser déplacer, convertir par ceux qui sont privés de liberté.

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier