Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Prière pour ses proches et les autres

Impression Envoyer à un ami

Pendant l'été, pour rester en contact, un lecteur a partagé ces prières avec ses compagnons de communauté locale. Il les partage également avec tous les lecteurs.


Chers compagnons.
Aujourd’hui est le moment idéal pour vous faire un « clin Dieu »…
Ce matin, nous avons randonné sous un soleil radieux et un panorama magnifique. montagne
Pendant la montée, j’ai bien pensé à chacun de vous.
Ceux qui retraitent,
Ceux qui travaillent,
Ceux qui voyagent,
Ceux qui se prélassent,
Ceux qui s’inquiètent,
Ceux qui se questionnent,
Ceux qui pensent,
Ceux qui oublient,
Ceux qui prennent la vie du bon côté,
Ceux qui cherchent les bons côtés,
Ceux qui aimeraient qu’il y ait de bons côtés plus souvent.

En montant, je priais avec vous tous,
En souhaitant que dans votre quotidien,
Quel que soit le chemin sinueux de nos jours,
Chacun puisse trouver, pour lui,
Un endroit et un moment où le Seigneur lui dit : « Viens à l’écart et repose-toi un peu. »

Jean-Baptiste Berthet




Me croirez-vous si je vous dis que le Seigneur est facétieux !
Non content de nous faire des clins Dieu le dimanche, Monsieur se plaît à brouiller les cartes et à se croire  dimanche dès le vendredi...
Car figurez-vous que ce matin, chose inhabituelle de ma part (et vous me tancerez certainement pour cette dilettante), j'eus la curiosité d'aller voir quel était l'évangile du jour.
C'est que c'est la sainte Marie-Madeleine tout de même.
Je me lance dans la lecture, qui commence ainsi :
"Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c'était encore les ténèbres."
Croyez-moi si vous le voulez : j'ai arrêté ma lecture là.
Cette seule phrase m'avait suffi.
Dans la détresse, dans la désolation,
Ne pas attendre que les choses s'arrangent.
Sinon, quand avance-t-on ?
"C'était encore les ténèbres" et Marie-Madeleine est déjà en route.
Il faudrait que je puisse me souvenir de Marie-Madeleine,
En route ce matin-là,
Dès avant potron-minet,
Quand je serai envahi par mes propres ténèbres.
Et je prie avec chacun de vous
Pour que les ténèbres qui peuvent vous toucher
Ne vous empêchent pas de partir de grand matin.
Jean-Baptiste Berthet