Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Méditation guidée avec la nativité de Gauguin

Impression Envoyer à un ami






A vivre en groupe ou seul, voici une méditation guidée à partir de la "Nativité" de Gauguin.


Je me dispose à la prière
Habiter mon corps, fermer les yeux, je dépose mon souci auprès du seigneur, je prends conscience de mon corps, pieds, jambes, mon assise, de mon dos, le contact de mes mains ;
je relâche mes bras, mes épaules, mon visage ;  je me détends, je prête attention à ma respiration, ce souffle de vie qui irrigue toute partie du corps.

puis entrer dans le silence du cœur ;
Dieu ici avec moi désire me rencontrer, je laisse monter ce désir en moi d’être avec lui.
J’ai une grâce à lui demander au début de ce temps de prière et je l’exprime.
Je me dispose à recevoir ce qu’il veut me donner.
 


Je contemple l'oeuvre

Je regarde maintenant cette œuvre qui se présente à moi. Je demande à l’Esprit Saint d’ouvrir mon regard, ouvrir mon cœur pour entrer dans le mystère de cette œuvre et par Lui rencontrer le Père, Marie ou Joseph ou l’ange qui a peut-être aussi quelque chose à me dire ce soir…
C’est un tableau de GAUGUIN intitulé « la nativité du fils de Dieu ».

nativité gauguin
 
J’observe :
La composition du tableau ou plutôt ces 3 tableaux : Scène de vie quotidienne qui m’ invite à accueillir l’imprévu de Dieu.

Les couleurs :
Au premier plan                                                                                                                          
Le
drap jaune éclatant, fleuri sur lequel repose une jeune femme : Marie ?                                                                                   
La couleur sombre du tissu qui la recouvre, et la douceur blanche du petit animal couché à ses pieds.
                                                                                                                                                                                                                                          
Au second plan :                                                                                                                                                         
le blanc de la tunique, le sombre de la chevelure, les
bleus sombres de la personne un peu en retrait, le vert lumineux qui dessine comme des ailes d’ange derrière lui
A droite en second plan :des couleurs plus chaudes, des taches de lumière, sur des animaux reposés                                              
Pour séparer ces 3 tableaux des bruns chauds,

Les lignes :
- Horizontales au premier plan: le lit, le corps de la femme allongée, de l’animal à ses pieds
- Verticales : La charpente, les montants du lit, le siège et le bras du personnage en blanc, ainsi que l’attitude de celui debout en arrière plan : Ces lignes verticales sont rassurantes elles sont solides…
- Obliques                                                                                                                                                                                                       :
Suivons la ligne formée par les 4 visages, ils sont reliés les uns aux autres comme est ainsi lié leur regard
 
- Courbes : telle la ligne formée par la position du bras de la jeune femme, et le bras du personnage debout en arrière plan.
Courbe qui englobe et rassure mais qui n’enferme pas, elle est ouverte.
A l’image de la courbe dessinée par l’échine des animaux dans cette scène, ouverte vers le personnage du premier plan
 
 
 Les personnages :

Je regarde l’attitude de cette jeune femme : sa position, ses bras,
sa main gauche, son visage tourné vers l’enfant et ceux qui l’entourent.
Cette auréole si discrète

Elle semble dormir, totalement abandonnée … Je me laisse toucher par cet abandon, touché aussi par la tendresse et la douceur de ce petit animal : chaton ou agneau dont la tête repose délicatement sur le pied de la jeune endormie.

 Contemplation :
Laisser les sentiments qui montent en moi :

J’entends « sois sans crainte Marie.. »                                            
M’abandonner en pleine confiance : puis-je le faire, est-ce que cela m’arrive?

                                                                                                                                             
nativite gauguin
Et ce bébé son auréole qui me dit que Jésus est là présent dans cette scène avec sa place particulière au centre                                                                                                                                                                                                                                        
Il unit la jeune Marie et le personnage présent auprès d’elle. 
C’est une scène banale qui pourtant m’ouvre à l’infini amour de Dieu pour moi, pour nous .      
Dieu qui par amour, prend chair dans ma vie, dans le quotidien de ma vie , dans une humble demeure :

Suis-je assez humble pour lui laisser cette place ?
 
Le personnage assis :
qui est-il pour moi ? je le vois de dos, visage tourné ou regarde-t-il ? Vers la jeune femme …. Vers l’enfant … ?,
Visage sombre ? inquiet ?  interrogateur ? Résigné… je regarde son attitude : ses épaules, ses bras qui tiennent le bébé.
Qu’exprime-t-il?  Et moi ? Devant l’inconnu quelle confiance, quelle inquiétude ?

 
 
 
Je regarde ensuite ce personnage debout, ce veilleur : tête penchée, yeux baissés,                                                
les plis de son vêtement, le bras doucement tendu vers l’enfant: présence discrète toute en douceur.. ;
 il rassure, il est tendresse , bienveillance ,attention, écoute..

A quelle présence de Dieu me renvoie t-il ?
 
Chant : Tu es là présent livré pour nous….

Et cette étable : Sa présence et sa chaleur me permet d’ouvrir cette scène à la nuit de Bethléem,                       
Quelle quiétude…     
creche nativite gauguin



---Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Voici comment fut engendré Jésus Christ :
Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;
avant qu’ils aient habité ensemble,
elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
    Joseph, son époux,
qui était un homme juste,
et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
décida de la renvoyer en secret.
    Comme il avait formé ce projet,
voici que l’ange du Seigneur
lui apparut en songe et lui dit :
« Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,
puisque l’enfant qui est engendré en elle
 
vient de l’Esprit Saint ;
    elle enfantera un fils,
et tu lui donneras le nom de Jésus
(c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
    Tout cela est arrivé
pour que soit accomplie
la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
    Voici que la Vierge concevra,
et elle enfantera un fils ;
on lui donnera le nom d’Emmanuel,

qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».
    Quand Joseph se réveilla,
il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit :
il prit chez lui son épouse.

nativite gauguin

Temps de méditation personnelle :
 
Je ferme les yeux à nouveau :

où est Dieu pour moi, ici et maintenant ? …
Qu’est ce que je perçois de Lui ?
Dieu m’a attiré vers une partie du tableau a-t-il quelque chose à me faire voir, à me dire, à me faire comprendre ? …
Et moi ? Qu’est ce  j’ai envie de lui dire?
Ai-je envie de faire un geste … maintenant

 
 
Temps de prière en cœur à cœur avec le Seigneur
 
Poursuivons par un temps de prière personnelle ou je m’adresse au Seigneur.
Revenir là ou vous avez trouvé Dieu, en lui parlant, attentif à gouter ce qui vous est donné.
 

Chant : En Toi j’ai mis ma confiance
 
Méditation conçue par Brigitte Verdier et Claude Melin