Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Un travail intérieur quotidien

Comment Karine, directrice d’école, cherche à puiser chaque jour dans l’Amour du Seigneur pour trouver la force de dépasser ses découragements ?

Dans mon travail de chef d'établissement en école catholique, il n’est pas toujours facile de concilier témoignage de la miséricorde de Dieu et exigences scolaires, administratives ou financières. En d’autres termes, faire respecter le cadre et aimer tout en même temps. Manier de concert la fermeté et la douceur.

La devise que nous avons choisie pour notre école « exigence et générosité » reflète elle aussi ce double défi.
Mais une chose est d’avoir posé les mots, une autre chose est d’avoir, au long des jours, l’attitude intérieure qui fera de nous des adultes cohérents, par conséquent éducateurs, et éducateurs chrétiens dans le cas présent.

Aimer les élèves, les familles, me rend vulnérable parce que lorsque j’aime, je m’expose au risque d'être déçue ou blessée par l’attitude de l'autre. Je me souviens d’une maman qui me confiait qu’elle souhaitait réinscrire sa fille dans notre école « parce que celle-ci voulait être avec ses copines ». Quelle déception de voir que ce n’est pas la qualité de notre projet éducatif qui lui importe ! Ou bien des élèves qui parfois me déçoivent par leur manque de reconnaissance ou d’efforts, ou qui trahissent la confiance accordée par des coups faits en douce. Il n’est alors pas difficile d’imaginer le danger : de la déception peuvent naître tristesse, colère, rancœur, aigreur…Et nous arrivons alors bien loin du but fixé au départ !
 
C’est un travail intérieur quotidien que de me remettre devant l’Amour du Seigneur, qui m’affermit moi-même dans cet Amour qu’Il a pour moi, au cœur même de mes découragements et de ma petitesse. Un travail progressif et quotidien d’accepter d'être incapable d’y parvenir seule.
Et c’est seulement si je suis fondée sur cet Amour infaillible que je peux trouver la force de lutter contre le mal, tout comme celle d’aimer avec douceur et tendresse.

C’est aussi en me formant, pour mieux comprendre l'âme humaine, que je peux progresser dans l’exercice des vertus et dans la capacité à accompagner ceux qui me sont confiés.
 
Karine
 

 
Impression Envoyer à un ami