Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Faire communauté - Revue N°37 - Septembre 2015

Touches d'impressions du Congrès

Rencontres au-delà des frontières

Ce congrès..., un avant goût du ciel!
Venue en découverte pour la jeune CVX Burkina Faso avec ma "compagnonne" Lucie,
j'ai été frappée par la simplicité efficace des cvx de France, leur générosité...
Je retiens que le Royaume est déjà ici bas, grâce à vous et moi si nous demeurons ouverts
aux rencontres avec le Christ et les autres, devant les "puits" de la vie.
Il y a une infinité et une diversité de puits que nous n'imaginons pas :
dDans chaque être, dans chaque situation, une rencontre improbable et divine est possible !
Il ne tient qu'à nous de nous y abreuver d' "EAU VIVANTE,
mais aussi, d'étancher la SOIF DU CHRIST par notre écoute des autres et notre disponibilité.

Oui, le Christ aussi a soif de chacun de nous.

MERCI à Agnès qui nous a invitées, à la CVX Som'oise qui nous a payé le voyage,
à la famille Guillet qui m'a chaleureusement accueillie,
à Maurizio et Alwin de CVX monde qui ont spontanément été disponibles
à accueillir le Burkina Faso dans le "moulin à vent" de la CVX monde,
à la ville de Cergy Pontoise pour l'hospitalité,
à Adélaïde ma compagne de chambre pour le partage d'expériences,
à toute l' Équipe Service et à la multitude d'inattendus compagnons, chacun(e) unique,
qui se sont faits les relais du Seigneur, pour faire de moi, à ce congrès, une heureuse Princesse du Royaume céleste !

Une Princesse qui ne rêve que de partager son "ignacitude", son "Eau vivante" et sa JOIE à la terre entière!
Merci Jésus.

Anne Marie SAWADOGO ZOURE de la CVX naissante du Burkina Faso.


Aller aux frontières intérieures…

 
Mené par hasard au puits des réalités familiales, je rends grâce d’avoir pu entendre
le témoignage d’un couple de compagnons nous livrant avec confiance,
et dans une grande vérité, les étapes de leur cheminement depuis l’annonce,
par un de leurs enfants, de son amour pour une personne du même sexe et de son souhait de construire une vie de couple.

Après un profond ébranlement de leur être, cette annonce les a mis en marche
sur un long chemin touchant également leur relation à Dieu.
Avec une immense foi, à deux, puis avec l’aide de plusieurs (compagnons de la CVX, accompagnateurs spirituels, thérapeutes),
ils ont entamé le combat du changement personnel passant pêle-mêle
par la culpabilité de l’éducateur, l’incompréhension et le rejet de cette sexualité,
les doutes et les raidissements du croyant, la peur du jugement des autres,
de la société, le deuil des rêves et des projets faits pour leur enfant, leur famille…

Et puis l’amour est plus fort, et malgré des rechutes dans la douleur et le refus,
les bras se desserrent puis s’ouvrent peu à peu pour ré-accueillir l’enfant,
accueillir son conjoint, voir en eux des personnes aimées de Dieu et,
progressivement, refaire famille, différemment d’avant.
Dans cette tempête, l’enfant d’hier est regardé comme un adulte,
le Dieu de la Loi et du jugement s’efface derrière le Père aimant et miséricordieux
qui nous rappelle que tout Homme est une « Terre sacrée ».

Le premier fruit de cette rencontre a été immédiat, un compagnon présent
a pu nous confier qu’ayant reçu la même annonce quelques jours auparavant,
il venait de s’engager sur le même chemin et ne savait pas encore comment l’aborder.
Plus tard dans la journée, parlant de cette rencontre à un autre compagnon
que je connaissais, j’ai reçu comme un cadeau précieux sa confidence que cette question
le concernait personnellement et qu’il lui était difficile d’en parler à ses frères et sœurs d’Église.

En écrivant ces mots, sur ce sujet éloigné de mon quotidien,
des larmes de joie me viennent encore devant l’abondance de grâces reçues
et j’entends le Seigneur me dire « mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins ».

Joseph



Rencontre avec des croyants juifs, chrétiens et musulmans.

Le comité du dialogue interreligieux s’est mis en place depuis 10 ans dans le secteur de Cergy-Pontoise (Val d’Oise)
Objectif = s’engager pour bâtir un vivre ensemble dans le respect des différences 
qui favorise la cohésion sociale et par là la paix.
Ce qui est de plus en plus urgent au regard de l’actualité.

Notre évaluation en mini CL (12 dont 8 CVX et 4 accueillants : Gérard (juif) – Ikmet (imam turc), Bernard (chrétien ) - qui avec Michel Cautin et 3 personnes de chaque communauté religieuse forment le noyau du comité.

Lors de nos visites à la mosquée et de la synagogue, nous avons pu constater une amitié très forte entre les membres de chaque communauté, qui montre bien un vivre ensemble avec et dans le respect des différences – une amitié et même une fraternité.
Ce qui nous incite à penser l’importance de mettre en place une telle relation le plus grand nombre possible.

C’est un groupe ‘Souffle et chemin’ qui ne s’arrête pas à la religion mais qui invite à sortir de ses sacristies :
        * en rencontrant , en interpellant les élus sur les problèmes du temps
        * en intervenant à 3 voix dans les écoles (riches expériences – grand intérêt des jeunes)
        * en proposant des petites conférences sur chaque lieu de prière sur les problèmes de societé (argent, famille, éducation).

Une conférence aura lieu en novembre 2015 (un seul dieu, pourquoi 3 religions ?)
Il y a une personne athée qui fait partie du comité.

En 2016 sera la 10ème édition d’un calendrier interreligieux des fêtes de chacune des religions monothéistes.
Un souhait : aller vers une fédération des groupes interreligieux qui se sont construits de façon diverse
mais dont le but est la rencontre et la connaissance de l’autre indispensable pour bâtir la paix.

Il reste encore beaucoup de chemin à faire même pour convertir notre Eglise et nos Eglises.
Tous, allons puiser à la source de la rencontre !
L’imam a bien rassemblé la pensée de chacun : nous sommes d’abord frères en humanité.
Les différences sont construites par l’homme qui a reçu à sa création la liberté.

A la suite de ce puits nous nous quittons la tête pleine d’envie de prolonger ces rencontres brèves mais vraies et profondes –

Christian : une fraternité improbable mais réelle
Autre réaction de Madeleine (une Egyptienne vivant au Caire : une blessure passer de l’étonnement à l’écoute)

Pour tout renseignements éventuels, un contact en Val d’Oise : Bernard 01 30 30 53 57



 Au service de la veillée

L’aventure du Congrès a commencé pour moi en novembre 2014.
Appelée à rejoindre l’équipe en charge de la veillée festive du samedi soir,
je ne savais pas trop où je mettais les pieds. Dans une équipe CVX depuis un an,
après une année d’accueil en Open jeunes CVX, j’ai répondu oui à cet appel avec confiance.
Se rendre disponible, rendre service n’était-ce pas la meilleure manière pour moi de découvrir la communauté ?

Autour du P. Manuel Grandin, sj , j’ai rejoint des jeunes engagés dans la CVX,
dans la Messe qui prend son Temps, ainsi que des jeunes de Cergy et de St Denis.
Nous nous sommes réunis pendant neuf mois afin d’écrire,
mettre en scène la rencontre entre la Samaritaine et Jésus.
Une rencontre revisitée et haute en couleur ! Un projet enthousiasmant et un peu fou.  

Participer à un congrès CVX « de l’intérieur » fut pour moi, une expérience inédite.
Pas de Communauté locales de congrès, pas de puits
mais des temps de rencontres avec la scène, le public, les techniciens, l’équipe d’organisation du congrès.
Dès notre arrivée, l’enjeu pour la troupe des SAM VA !!, était de faire équipe, de faire corps.
Les répétitions du vendredi soir et du samedi ont été déterminantes.
Nous avons offert un beau spectacle, mêlant finesse, dérision et humour.
Je garde un souvenir très ému de cette veillée.
Un grand moment de joie, de plaisir à donner, à partager avec le public, à l’entendre rire.
Tout au long de cette soirée, nous avons beaucoup reçu.
Une pluie de remerciements, de gentillesse et de mots reconnaissants.
Un moment merveilleux pour toute la communauté réunie qui a montré
ce que des jeunes sont capable de construire, de donner ensemble.

Kanie, Benoit, Patou, Sylvain, Cécile, Marie-Aimée, Fred, Manuel, Thomas, Maud et moi-même,
nous ne nous connaissions pas. Riches de nos différences, de nos horizons colorés,
nous nous sommes laissés toucher, déplacer, les uns par les autres, mais aussi par le public.
Une rencontre vraie, comme celle de Sam et de Manu.
Une fabuleuse aventure humaine à la suite du Christ.
 
Alice Roëtynck



Impression Envoyer à un ami