Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Ecole de prière - Revue N°34 - Mars 2015

Prier avec les oraisons du Carême

Prières d'ouverture du temps du Carême


Mercredi des Cendres
Accorde-nous, Seigneur,
de savoir commencer saintement, par une
journée de jeûne, notre entraînement au combat
spirituel : que nos privations nous rendent plus
forts pour lutter contre l’esprit du mal.

1er dimanche
Accorde-nous, Dieu tout-puissant,
tout au long de ce Carême, de progresser
dans la connaissance de Jésus Christ et de nous
ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus
fidèle.
2e dimanche
Tu nous as dit, Seigneur, d’écouter
ton Fils bien-aimé, fais-nous trouver dans ta
Parole les vivres dont notre foi a besoin : et nous
aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire.

3e dimanche
Tu es la source de toute bonté,
Seigneur, et toute miséricorde vient de toi ; tu
nous as dit comment guérir du péché par le
jeûne, la prière et le partage ; écoute l’aveu de
notre faiblesse : nous avons conscience de nos
fautes, patiemment, relève-nous avec amour.

4e dimanche
Dieu toi qui as réconcilié avec toi
toute l’humanité en lui donnant ton propre Fils,
augmente la foi du peuple chrétien, pour qu’il se
hâte avec amour au-devant des fêtes pascales qui
approchent.

5e dimanche
Que ta grâce nous obtienne,
Seigneur, d’imiter avec joie la charité du Christ qui
a donné sa vie par amour pour le monde.
Dimanche des Rameaux et de la Passion
Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au
genre humain quel abaissement il doit imiter,
tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps
semblable au nôtre, subisse la mort de la croix :
accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements
de sa passion et d’avoir part à sa résurrection.
La prière d’ouverture

Dans la tradition ignatienne, la demande de grâce est fondamentale,
elle est ce qui mobilise la personne, lui donne aussi d’avancer
dans l’échange de paroles avec son Seigneur.
Elle n’est pas sans relation avec la première oraison
de la messe, dite collecte ou prière d’ouverture.
Cette prière d’ouverture est toujours constituée de deux parties.

Une première qui atteste de la foi de l’Église en une dimension
ou l’autre du mystère qui s’est exprimé : le mystère de Dieu, de
l’Église, de la Bonne Nouvelle.

La deuxième partie contient la demande proprement dite.
En prenant appui sur la première affirmation de la foi, nous demandons
pour le peuple chrétien un surcroît de foi, de charité, d’espérance.

Normalement cette prière commence par un temps de silence durant lequel chaque
personne participant à la célébration eucharistique peut présenter au Seigneur sa demande spécifique.
Le Président prenant ensuite la parole à haute voix réalise ainsi la « collecte de l’Assemblée» qui,
ainsi rassemblée, peut s’ouvrir à la liturgie de la Parole, l’écoute de la Parole de Dieu.

La demande est toujours faite en Christ, puisque le Christ est le véritable acteur de la liturgie.

La dynamique d’un temps liturgique

Prendre le temps de s’arrêter et de méditer ces prières d’ouverture peut être très profitable.
En effet, elles nous guident dans la croissance de notre être chrétien, et nous donnent une expression
exacte de la manifestation du Salut.
Il peut être également intéressant de considérer comment se déploient ces prières
au cours d’un temps liturgique comme ceux de l’Avent, de Noël, de Pâques ou, comme ici, du Carême.
Cela peut nous aider à mieux saisir la dynamique propre de ces temps, à ne pas les considérer
comme des temps inertes mais bien comme des temps où l’Esprit manifeste le mystère et
nous indique le chemin pour nous en approcher.

À lire les différentes oraisons du Carême vous percevrez bien leur
dynamique d’ensemble, dynamique qui exprime la visée du
Carême qui va bien au-delà d’un simple temps d’effort sur soi.

Une proposition de traversée

L’effort de conversion du Mercredi des Cendres joue comme un
« starter » pour une évolution qui vise surtout à approfondir
la connaissance que nous pouvons avoir du mystère du Christ
et ce que cela peut produire sur nous en retour, la transformation
que nous avons à vivre (1er dimanche).

La contemplation de ce mystère produit en nous la purification du regard (2e dimanche).

Dès lors, le retour sur soi opéré par la découverte de la bonté de Dieu nous conduit à demander à
être relevé (3e dimanche).

À partir de là, l’amour joue sa dimension attractive, il s’agit non plus
de se convertir mais d’entrer plus pleinement dans la manifestation
de l’amour, il s’agit de se hâter avec amour (4e dimanche),
pour entrer dans l’imitation du Fils (5e dimanche),
qui est rendue possible par le mystère de la Passion (Rameaux).

 
Jean-Luc Fabre s.j.
assistant national de la CVX France
 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.