Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr
Expérience de Dieu - Revue N°40 - Mars 2016

En service au MEJ

Faire de sa vie une Eucharistie, en suivant l’attitude du Christ qui reçoit et se
donne. C’est en découvrant la beauté de cette pédagogie pour ses enfants, que
Sandrine s’est sentie appelée à son tour à se donner par le MEJ. Une mission
discernée en CVX et soutenue par la Communauté.



J’ai découvert le MEJ à Nevers au congrès CVX. Nous y sommes allés
en famille : tandis que je profitais du congrès, mes enfants vivaient
un mini camp MEJ. Quand j’ai vu l’effet du MEJ sur eux j’ai été
ébahie : ils me parlaient partage, temps de prière, ils chantaient à
tue tête … Ils respiraient la joie, une joie profonde qui demeure.
Alors, lorsqu’une compagne de mon équipe CVX m’a demandé si
j’avais du temps à donner l’été pour des jeunes, j’ai dit « oui ».

En effet, j’avais du temps.
Conteuse depuis 15 ans je réservais mes étés à mes enfants.
Alors pourquoi ne pas vivre un camp MEJ avec eux ? C’est comme
cela que je suis partie la première fois comme accompagnatrice
spirituelle d’un camp de Feux Nouveaux les 7 – 10 ans, avec mon benjamin.

Depuis je suis devenue directrice de camp et à chaque fois c’est la
même chose, j’y rencontre des jeunes qui expriment une foi
vivante, en portant des lunettes 3 B – voir le Beau, le Bien et le
Bon – sur eux-mêmes, sur les autres. La bienveillance greffée au coeur.

Les jeunes vivent au MEJ un temps de pause. Tandis qu’ils
sont poussés par la société à être dans le paraître, dans un
rôle, en camp ou en équipe à l’année, ils peuvent être réellement
eux-mêmes, être vrais.
Les MEJistes, qu’ils aient 7 – 10 – 15 ou 18 ans, bâtissent leur vie
en se laissant aimer par Dieu et en cherchant le chemin du bonheur
pour eux et pour le monde.
Comme le dit merveilleusement  saint Ignace « chercher et trouver
Dieu en toute chose ». C’est grâce aux stop-carnets, la relecture
du MEJ, que ce chemin s’offre à leurs yeux.


Faire de sa vie une eucharistie

Le E du MEJ est central. L’Eucharistie est le coeur de la pédagogie.
Il s’agit pour chaque MEJiste de faire de sa vie une Eucharistie,
suivre l’attitude du Christ qui reçoit et qui donne, se donne.
Personnellement je l’ai vécu concrètement lorsque s’est posée
pour moi la question de rentrer comme permanente dans l’équipe
nationale du MEJ à la pédagogie des 15-18 ans.

Je travaillais depuis plus de 15 ans comme conteuse et mon
activité professionnelle s’épanouissait.
Mais je sentais bien que j’étais appelée à autre chose.
Lorsqu’une personne du National du MEJ m’a fait part d’un poste
à pourvoir dans la pédagogie.
N’ayant pas connu le MEJ en tant que jeune, cette offre d’emploi
ne semblait pas être dans mes cordes ; car comment développer
ces outils alors que je ne l’avais pas vécu de l’intérieur ? Comment
accompagner des bénévoles qui en savaient plus que moi ?
Comment parler de jeunesse alors que pour moi elle commençait à s’éloigner ?
Et tant de questions qui me faisaient dire que
non ce n’était pas pour moi. Or cette proposition était bien plus
qu’une offre d’emploi ! Alors tout était possible…

À cette époque j’étais dans un virage de vie, avec un besoin fort
de travailler en équipe, d’être au service de l’éducation des jeunes,
et surtout de servir le Christ et de vivre avec lui au coeur de mes tâches.

Accompagnée dans mon discernement par ma communauté
locale CVX, et soutenue par mon mari et mes enfants, j’ai accepté
cette mission d’Église de trois ans. Je me suis toujours sentie
portée par l’Esprit Saint et par la Communauté de Vie Chrétienne,
sans lesquels les fruits que je déploie dans ce service au MEJ seraient inexistants.
MEJ
Bientôt trois ans que je fais partie de l’équipe nationale du MEJ et
je reçois tellement plus que je donne. Pour la petite histoire,
à Lourdes en 2009 j’ai supplié le Christ de me permettre de Le
rencontrer. Ma prière a été entendue.
Chaque jour je découvre davantage le Seigneur grâce à mes collègues et à tous les jeunes
que je rencontre et que j’accompagne.
C’est un vrai don de Dieu : plus je rencontre le Christ et plus
je me rencontre moi-même. J’ai constaté chez moi des talents et
des compétences que je ne soupçonnais pas.

Je rends grâce pour ce mouvement qui donne des outils aux
jeunes pour unifier leur vie, être acteur dans le monde et vivre
avec Jésus. Ils témoignent de la fécondité des temps profonds et
forts de rencontres, de partages, de prière et de joie. Notre jeunesse
est belle et riche, elle me donne foi en l’avenir.
photo : MEJ
Je suis tellement heureuse d’avoir dit « Oui » !

Sandrine Chanfreau
L'Eucharistie dans le MEJ

L’ancêtre du MEJ a été créé en 1915 sous le nom de Croisade Eucharistique
avec pour devise “Prie, communie, Sacrifie-toi, sois Apôtre” !
Le terme sacrifice faisant référence au sacrifice eucharistique qui
n’est autre que l’offrande gratuite mais totale par Jésus de sa vie,
pour que nous ayons part à la même vie… “Sacrifie-toi” était donc
l’invitation aux jeunes, d’entrer à leur tour dans ce même mouvement
d’offrande… pour la Vie !
Les mentalités et l’Église évoluant, il est devenu temps, en 1962, de
changer de nom, de dire la même réalité mais avec d’autres mots…

Et c’est le pape Jean XXIII lui-même qui, en recevant une délégation
mondiale de la Croisade Eucharistique en 1962, s’est adressé
à eux en utilisant régulièrement l’expression “mouvement eucharistique”…

Ainsi était inauguré le “Mouvement Eucharistique des Jeunes“.
Aujourd’hui, le MEJ est présent dans 35 pays et regroupe 8 000 jeunes de 7 à 18 ans en France.

http://www.mej.fr/

 
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.