Actualités
Archives de la revue

Recherche détaillée >
À faire, à voir
Retrouvez-nous sur
Facebook et Twitter !
La Communauté de Vie Chrétienne
www.cvxfrance.com
Centre spirituel du Hautmont
www.hautmont.org
Saint Hugues
www.sainthugues.fr

Carla m'a dit

Vraiment, les gens ont de ces questions... On me demande parfois quel est mon bibliste préféré. Depuis mon séjour en Ardèche cet été, je réponds sans hésiter : « Carla ». Non, c'en est une autre, qu'allez-vous imaginer, voyons. C'est Carla du Pressing à côté de la mairie de L***. (Mais c'est vrai que ses clients disent volontiers : « aller chez Sarko ». Elle assume ; sur la vitrine, on lit : Nettoyage au Karcher sur demande).
Carla, la bibliste donc. C'était début août, au presbytère, lors du partage biblique que s'offre une poignée de paroissiens, chaque vendredi de la période estivale. Nous lisions dans Luc, le récit de la Transfiguration (Lc 9, 28b-36) :

« Pendant qu'il priait, son visage apparut tout autre,
ses vêtements devinrent d'une blancheur éclatante. »

- Tu vois, nous dit Carla (à qui s’adressait-elle en particulier ? C’était très doux, chacun pouvait se croire dans la confidence) quand on passe son temps à manipuler des fringues, comme moi, un détail sur les vêtements de Jésus, on apprécie.
Raymond lança – ce n'est pas mon bibliste préféré : « Logique, non, que l’éclat de Jésus traverse le tissu qu’il porte ? Si c’est déjà comme la lumière de la Résurrection, ce n’est pas du lin, même doublé laine, qui va l’arrêter… »
On le sentait pas mécontent du doublé laine.

- Attention, lis bien. On ne te dit pas seulement que la lumière passe à travers.
Clairement, là, c’était uniquement à Raymond qu’elle parlait.

Et personne pour en être vaguement jaloux, à cause du regard que Carla lança en continuant :
- On lit que c’est le vêtement lui-même qui est devenu lumineux. Tu te rends compte ? Lui aussi est transfiguré. Par toutes ses fibres. Ça veut dire que, dans un coin de Palestine, il y a un vague tailleur qui, sans le savoir, un jour, a cousu une tunique comme on en porte au Paradis… Enfin, c’est une manière de parler…
Nous avions bien compris.

Et Carla a repris : Ça ne te fait pas penser au fruit de la vigne et du travail de l’homme qui deviendra le vin du Royaume éternel ?
Vous comprenez pourquoi Carla est devenue ma bibliste préférée. D’un petit brin d’Écriture, elle fait jaillir un faisceau de fils d’or qui relie vie du Christ, vie quotidienne, vie d’Église…

- C’est vraiment l’Évangile, ce vêtement de tous les jours qui, tout à coup, vaut, je ne sais pas, toutes les broderies de Versailles…
- …ou de l’Elysée. Ah, Ah.

Il est lourd, Raymond. Dommage, parfois, ce vieux fond d’éducation judéo chrétienne qui proscrit le Karcher.
Dis-nous encore, Carla…
 
Philippe ROBERT sj
Impression Envoyer à un ami
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
Réagir à cet article
Vous devez avoir un compte pour laisser un commentaire.